Liens favoris



Voici quelques liens vers les sites des artistes que nous chantons.

Cliquez sur les photos pour accéder aux sites et laissez-vous séduire.

Rémo GARY

"Voix âpre, chaude, belle en sa rigueur nature, Rémo Gary joue des mots comme un musicien de son instrument. Imprégnée par vingt ans d'une passion d'éducateur, sa poésie fouille la vie pour aller toujours et encore à la rencontre des autres." (Daniel Pantchenko dans l'excellente revue "Chorus").
C'est un modèle d'écriture où l'on peut déguster chacun de ses couplets avec le plaisir d'un fin gourmet et l'on attend celui qui va suivre avec l'impatience jouissive de celui qui sait qu'il ne sera pas déçu. (La Revue Poétique)

Allain LEPREST

Comme il est très difficile de « résumer» la place de cet artiste dans la chanson, voici 3 liens pour lire, écouter... ce que dit de lui, de son œuvre, Fred Hidalgo, ancien fondateur et rédacteur en chef de deux revues aujourd'hui hélas disparues : « Paroles et Musiques » et « Chorus »
Prenez le temps de lire d'écouter, de rire et de pleurer….

Loïc Lantoine (autre auteur-poète et inventeur du concept de « chanson  pas chantée »  dit de Leprest : « C'est un auteur de chanson qui tue les bisons en short, y'en a pas deux comme lui, c'est le plus grand et puis c'est tout… et puis c'est mon copain».


Nous avons eu l'honneur et le plaisir de faire la première partie de Romain Didier le 5 mai 2012 au Train-Théâtre de Portes les Valence.  Romain Didier a accompagné Allain  Leprest depuis ses débuts, composé de nombreuses musiques (La retraite, SDF, Le copain de mon père, Bilou…)  Il est l'initiateur et le maître d'œuvre  des 2 CD « Chez Leprest I et II » ainsi que du dernier opus « Leprest Symphonique ».

blog si ça vous chante
Lire aussi le livre de Marc LEGRAS : Allain Leprest, dernier domicile connu. (2014)
Editions de  l'Archipel, 34 rue des Bourdonnais, 75001 Paris
Les textes de Leprest

Romain DIDIER

Pour tout savoir sur notre rencontre avec Romain DIDIER, le lien pour sa biographie...
rendez-vous sur la page Les Rencontres.






Romain Didier est à l'origine du projet "Redécouvrir Francis Lemarque"
qui se jouera pour la première fois
au Train-Théâtre de Portes les Valence (26) le 26 avril 2016
redécouvrir F Lemarque

Anne SYLVESTRE


Auteur, compositeur et chanteuse française. Anne Sylvestre c'est 50 ans de chansons, pour les petits (qui n'a jamais fredonné une de ses Fabulettes ?) comme pour les grands.

Après son jubilé, Anne continue à parcourir les scènes, comme artiste mais aussi comme spectatrice. Il n'est  pas rare de la croiser simplement dans les Festivals (Barjac..) pour écouter ses confrères , les plus grands comme les débutants.
Les deux titres choisis par le groupe et chantés par le cœur des filles sont très représentatifs des thèmes mis en chansons par Anne Sylvestre : féminisme, solidarité, humanisme…

Pour tout connaître, ses disques, ses spectacles… 

Site d'Anne Sylvestre

EVASION

La création 2013 est une proposition musicale plus radicale : les chanteuses d'EVASION recentrent leur répertoire sur ce qui fait la noblesse du chant : l'A CAPPELLA.

Frenté ! Sur le plateau, les cinq chanteuses, seules. Cinq voix, nues et nobles.

Cette création 2013 a été accueillie en résidence au Train Théâtre de Portes les Valence au printemps 2013, puis a été présentée à la profession au festival d'Avignon 2013 pour 21 représentations avant de partir en tournée pour la saison 2013/2014 et au-delà.

Leur œuvre se métamorphose en profondeur : l'équipe artistique est totalement inédite et nouvelle. Les chanteuses du groupe EVASION proposent un renouveau en collaborant avec Pascal Berne pour la direction musicale (La Forge, Michèle Bernard….) et Fred Radix à la mise en scène (Les Manges Cailloux, Amélie les Crayons, Carré de Dames avec Agnès Bihl et Anne Sylvestre….)

Avec cette toute nouvelle équipe artistique les chanteuses Romanaises d'Evasion mettent leur talent, leur force collective et leur générosité au service de la rencontre entre la veine populaire et l'exigence.

EVASION chante ANNE SYLVESTRE

2015 : les 5 chanteuses d'Evasion explorent le répertoire d'Anne SYLVESTRE avec une création : "Les Hormones Simone"


Cette rencontre ne date pas d'hier.
Dans les années 90 , Evasion croisait Anne Sylvestre sur la scène de l'Hexagone Scène Nationale de Meylan (38). Déjà à cette époque, beaucoup de respect mutuel. Avec les années, le respect s'est transformé en amitié, nourrie aux cours des tournées, des festivals, des rencontres artistiques.
Aujourd'hui, c'est avec gourmandise qu'Evasion s'empare, sous son œil bienveillant, du répertoire de la Grande Dame. Un répertoire riche de révoltes, de féminités, d'humour, de controverses, de douleurs, de joies, d'humanité. Que de points communs avec celui d'Evasion qui chante tout cela en vingt langues depuis plus de vingt-cinq ans !
Touchées, les filles d'Evasion… Saisies, troublées, enjouées, enthousiasmées, enchantées par cette nouvelle aventure artistique : prendre à bras le corps, à pleine voix, de plein cœur, le répertoire d'un auteur contemporain et lui apporter leurs regards, leurs vibrations… Et surtout toute l'âme de leur groupe : le chant à capella et polyphonique.
Pascal Berne, le directeur musical de la dernière création d'Evasion (La Forge, Michèle Bernard….), sera à nouveau à leurs côtés ; et Hervé Peyrard qui vient de co signer la mise en scène de Gare à Riffard, avec Anne Sylvestre entre autre, et, qui a déjà fait route avec Evasion, signera la mise en scène.

plus d'infos sur
Vocal 26


Soutenir le projet "les Hormones Simone" !

PROARTI


La créatrice de cette affiche est Valérie DUMAS


Site de Valérie Dumas

ENTRE 2 CAISSES

Entre 2 caisses est un groupe de musique français, fondé en janvier 1997. Il se compose de Dominique Bouchery, Bruno Martins, Jean-Michel Mouron (qui fut par ailleurs le manager des Wriggles) et de Gilles Raymond.

Leur répertoire se constitue de textes d'auteurs de la chanson française tels Allain Leprest, Sarclo, Gérard Morel, Gaston Couté ou Claude Semal, et de quelques textes originaux.

Ils ont remporté en 2003 le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles-Cros, avec Faute de grives....

Ils ont été à plusieurs reprises en création au théâtre Antoine Vitez d'Ivry-sur-Seine, notamment à l'automne 2012 sur des chansons d'Allain Leprest (« Je hais les gosses ») et une mise en scène de Juliette.

En 2016, ils se lancent dans une nouvelle aventure : "Sous la peau des filles" chansons de filles mises en scène par Juliette!

CHTRIKY

Au début de cette histoire, il y a Hervé Peyrard, comédien, metteur en scène, musicien. Il fait ses premiers pas sur la scène Chanson française au côté de Gérard Morel, qu'il accompagne depuis 1998. En 2002 il commence à écrire des chansons pour des pièces de théâtre, puis pour d'autres artistes comme Entre 2 Caisses ou Evasion... L'écriture est pour lui une véritable révélation qui gagne bien vite du terrain et s'impose dans son activité artistique. Il s'entoure alors de deux musiciens, amis d'enfance, Ludovic Chamblas, batteur, percussionniste, pianiste, harmoniciste inventif et subtil, et Sylvain Hartwick, guitariste virtuose et inspiré, également Luthier. L'aventure Chtriky commence ...

Le tout premier concert, en acoustique pur, à lieu en appartement en 2005, puis ce sont les « premières parties » de, Wally, Anaïs, Entre 2 Caisses, Thomas Pitiot, Gérard Morel... des petites salles, des grands théâtres, jusqu'aux festivals de Barjac et d'Avignon en 2007.La saison 2008 fut marquée par le co-plateau et la rencontre avec Anne Sylvestre et la carte blanche donnée à Chtriky par la Scène nationale - Espace Malraux de Chambéry.Cette année là, c'est aussi CHTRIKY primé deux fois lors des rencontres Matthieu Côte de Cébazat : Le prix du Festival Sémaphore en Chanson (prix du public) et le Prix de la 2 DeucheEn 2009 Chtriky s'enrichit  de deux musiciens ; Anne Montagard à la clarinette et Laurent Chieze à la contrebasse. Fort de ces nouvelles recrues, le groupe crée en novembre 2009 au Train-Théâtre de Portes-les-Valence, un spectacle à 5 musiciens articulé autour de l'album Jouer des jours sorti dans le même temps. L'ambition en rajoutant la contrebasse, la basse et la guitare électrique, le piano et la clarinette, était d'enrichir les accompagnements sur scène et de faire la part belle à la musique. Ce concert sera joué une trentaine de fois au cours de la saison 2010, notamment à La Scène du Canal-Espace Jemmapes à Paris

La saison 2011 fût consacrée à l'élaboration d'un spectacle jeune public intitulé Zèbre à Trois qui remportera le Prix du Public au Festival « Au Bonheur des Mômes » du Grand Bornand en août 2011. Ce spectacle est en tournée actuellement accompagné par le disque sorti en mars 2012

Aujourd'hui le groupe compte 4 artistes, un son résolument acoustique

Le nouvel album, Paradigme Païen, est sorti fin 2015




                                 

ROGER RIFFARD

Un site lui est consacré : cliquez sur la photo
L'article du site "Nos enchanteurs"
Roger Riffard, « observateur de nénuphars au clair de lune »

en cliquant sur la photo.

MELISSMELL

Mélanie Francette Coulet naît le 17 février 1981 à Valence (Drôme) puis grandit à Beauchastel (Ardèche)

Ses débuts artistiques ont lieu en 2004 à Avignon.

Evendo publishing la repère en 2007, elle signe alors avec Chrysalis et le label Discograph (Harmonia Mundi). De 2007 à 2013 elle est accompagnée de Stefano Bonacci (guitare), Claude Dos Santos (basse), Jérome Spieldenner (batterie). Thomas Nicol (violoncelliste d'Aldebert) entre dans le groupe en 2009 et part en 2012.

Écoute s'il pleut sort en 2011 :  il s'ouvre sur le titre Aux Armes (basé à la fois sur la Marseillaise et l'Internationale). Melismell collabore avec Guillaume Favray pour les titres : Sobre la muerte, Les enfants de la crise, Paris Paris. En 2013 elle continue sa collaboration avec Guillaume Favray : ensemble ils signeront l'album Droit dans la Gueule du Loup, avec les musiciens Daniel Jamet (guitariste de la Mano Negra, Mano Solo, Désert rebelle, Gaëtan Roussel, Damien Saez...) , François Matuszenski (pianiste pour Mano Solo, Indochine, Les Frères Misère...) avec au son Sylvain Carpentier. Yann Féry (guitariste Lisa Portelli, Charlotte etc. ) Bayrem Ben Amor (guitariste Luke, Deportivo, Manu ex Dolly, Mano solo...) Anne Müller (décor lumière) rejoignent l'équipe pour DGL TOUR.

Ses chansons sont caractérisées par une rage et un militantisme hérités de Noir Désir, Léo Ferré ou Mano Solo. On y trouve aussi un côté théâtral rappelant l'univers de Jacques Brel. Sa musique et ses textes abrupts la rapprochent de Nirvana. Elles  traitent des maux de notre société moderne. Exclusion, écologie, injustices, futilités de l'existence, anticapitalisme, racisme, homophobie, philosophie, misogynie, misandrie, connerie humaine sont ses thèmes de prédilection.

ALEXIS HK

Adolescent amoureux de Brassens et Brel, mais aussi de hip-hop français et de reggae, il s'inscrit aux scènes ouvertes du théâtre de Trévise pour roder son jeune répertoire composé à la guitare. Une première maquette voit le jour suite à la rencontre d'Olaf Hund sur les bancs de la fac de Nanterre.
« Antihéros notoire », publiée sous le patronyme de Alexis Hashka, est alors vendue à la sortie des concerts. Après sa licence de philo, il continue à se produire deux fois par semaine dans un petit théâtre du douzième arrondissement.

Il enregistre chez Musiques Hybrides un premier album atypique composé de chansons et d'interludes, dans une veine assez intimiste. « Belle Ville », clin d'œil à un quartier dont il continue d'arpenter les rues, connaît un accueil enthousiaste, notamment grâce au titre « C'que t'es belle » que les médias ont remarqué.
Labels décide de prendre part à l'aventure et « Belle Ville » connaît un second lancement en février 2003. Après une résidence à la scène nationale de Dieppe, soutenu par le FAIR, Alexis se lance dans une série de concerts qui tiennent plus du spectacle : transitions scénarisées avec le concours de Nicolas Jaillet, musiciens tirés à quatre épingles et humour omniprésent. À l'arrivée, plus d'une centaine de dates allant des salles rock aux centres culturels, en passant par les festivals (Printemps de Bourges, Francofolies de La Rochelle…), des premières parties de prestige ( M, Tété, Java… ) à un Bataclan au parfum de reconnaissance.

En 2004 sort le deuxième album, « L'Homme du moment ». Ce disque de transition a été en grande partie conçu sur la route. La couleur de ce nouvel album marque une évolution (production musicale plus ample, plus rythmique) sans rien perdre pour autant de la nonchalance qui fait son charme. Si son auteur s'y dévoile d'une manière lucide et inquiète sur « L'Homme du moment », certainement sa chanson la plus autobiographique, il est aussi bourré de chausse-trappes, de pirouettes et de tartes à la crème. Une tournée de 120 dates suivra jusqu'au printemps de bourges 2006, Alexis nouant plus que jamais un rapport intime avec le public.

En 2009, après trois années de maturation et de restructuration, Alexis sort son 3ème album, « Les Affranchis » en totale indépendance (L'autre Distribution).
Il le coproduit avec La Familia, la structure de son manager, et signe en édition avec Raoul Breton et Abacaba. Portés par un clip qui sera nominé aux Victoires de la musique 2010, les Affranchis atteignent les 30.000 exemplaires vendus tous supports. Cette belle réussite se traduit également par plus de 130 concerts à travers toute la France, la Suisse, la Belgique et le Québec avec Auguri, son tourneur historique qui l'accompagnera jusqu'à un Olympia en clôture de cette tournée de 2 ans, le 6 décembre 2010.

En 2011, Alexis HK part en tournée « Seuls à trois » avec ses compères Renan Luce et Benoit Dorémus. L'année 2012 est consacrée à l'enregistrement et la sortie du 4e album studio, « Le dernier présent », paru le 17 septembre 2012. Ce nouvel album trouve une belle cohérence folk et évoque avec nostalgie et sagesse l'urgence de savourer la vie.
La tournée qui l'accompagne de septembre 2012 à avril 2014 compte 100 concerts dont les Francofolies de la Rochelle, le Printemps de Bourges, un beau Café de la Danse, un passage remarqué au Casino de Paris, et s'achève par la célébration des 40 ans d'Alexis sur scène.
Tout fraîchement quadragénaire, Alexis HK est adoubé par la presse, qui évoque ici « l'album de la maturité »…

Alexis HK se lance dans ce grand projet «Georges et moi» à la fin de cette ultime tournée. Le projet se concrétise à l'automne 2014 sous l'œil expert de François Morel.

JULIETTE

Le grand-père de Juliette, d'origine kabyle (Algérie)1, est arrivé en France dans les années 1920 ; son père, Jacques Noureddine, est saxophoniste2. Juliette fait ses débuts à Toulouse. Après avoir passé son adolescence dans une institution religieuse, puis après s'être essayée à la faculté de lettres, puis de musicologie, elle se produit dans les bars et les restaurants toulousains comme pianiste, interprétant Jacques Brel ou Édith Piaf.

En 1985, puis en 1986, elle est présente aux Découvertes du Printemps de Bourges, festival représentant de jeunes talents. En 1989, elle fait la première partie de Gilbert Laffaille au Printemps de Bourges. Après une tournée en Allemagne, elle fait la première partie de Jean Guidoni en 1990. C'est à cette occasion qu'elle rencontre Pierre Philippe. Elle reçoit le Grand prix de la chanson française à Sarrebruck.

Elle remporte en 1991 le prix du jury et du public au Tremplin de la chanson des Hauts-de-Seine, ce qui lui permet de produire elle-même son premier album, ¿Qué tal?. Elle est nommée aux Victoires de la musique en 1994, et remporte le prix de la révélation de l'année, à ces mêmes Victoires de la musique, en 1997. Après son cinquième album, Assassins sans couteaux (1998), elle se produit pour la première fois à l'Olympia en 1999 pendant six jours, à nouveau pendant deux jours en 2005 puis trois jours en 2008.

Entre 2004 et 2007, elle a animé une émission de radio sur France Musique, Juliette ou la Clef des sons. Chaque samedi, elle y présentait un choix de musiques éclectique et subjectif.
Elle participe en tant que comédienne à « La Collection 2009 » de Canal+, en interprétant le personnage principal du court métrage Le Rescapé de l'Hippocampe de Julien Lecat (en production).
En 2009, elle chante sur un titre de l'album À la récré (un livre-disque de chansons pour enfants) du groupe strasbourgeois Weepers Circus.

Sur l'album No Parano, sorti le 10 janvier 2011, Juliette travaille pour la première fois avec le violoncelliste Vincent Ségal qui l'accompagne dans les chansons La lueur dans l'œil et Madrigal moderne.
Elle est proche du chanteur Bernard Joyet, avec qui elle a chanté de nombreuses fois ainsi que composé ; elle interprète d'ailleurs de ses chansons. Au fil de sa carrière, elle a également adapté et/ou interprété des œuvres de Henri-Georges Clouzot, Stephen Sondheim, Pierre Dac, Serge Gainsbourg ou François Morel. Elle a aussi chanté en duo avec ce dernier et Guillaume Depardieu sur l'album Mutatis mutandis.

Nour est le huitième album studio de Juliette, paru le 23 septembre 2013. Le titre de l'album, qui est celui de la dernière chanson, signifie « Lumière » en arabe, et est également la première moitié du patronyme de Juliette (Noureddine, qui signifie « celui qui porte la lumière »). S'il ne contient aucune reprise d'autres artistes, cet album présente une nouvelle version de « L'Éternel féminin » déjà enregistré en studio sur Le Festin de Juliette. « Le Diable dans la bouteille » avait déjà été enregistrée par Maurane en 2011 sur l'album Fais-moi une fleur.

YVES JAMAIT

Yves Jamait est un auteur compositeur interprète qui est arrivé sous le feux des projecteurs sur le tard.

Yves Jamait apprend tout d'abord la cuisine à Dijon (Côte-d'Or) au CET du lycée Le Castel en 1975 et, en 1977, découvre la guitare mais surtout travaille dans divers domaines (il devient notamment cuisinier, manoeuvre dans le BTP, animalier en laboratoire pharmaceutique, infographiste). Il ne forme son premier trio baptisé « De verre en vers » que tardivement et c'est en 2003 que le groupe sort son premier album De verre en vers et change de nom pour s'appeler désormais Jamait. Grâce au soutien de Jean-Louis Foulquier, animateur sur France Inter, qui reconnaît dès ses débuts son talent d'écriture, il est présenté à l'animateur de télévision Patrick Sébastien qui devient son producteur. Le premier album du trio est réédité en 2005 et son deuxième album Le Coquelicot sort sur le label Wagram. L'accueil du public est exceptionnel et en mars 2006, Yves Jamait fait à Dijon son premier Zénith, s'en suivra un autre quelques mois plus tard, un Casino de Paris et son premier Olympia le 2 juin.

Jamait propose une poésie en musique à l'instar de ceux qui l'inspirent ou avec qui il partage la scène : Maxime Le Forestier, Charles Aznavour, Allain Leprest, Anne Sylvestre, Aldebert, Agnès Bihl, Sarcloret et beaucoup d'autres. Guitare, accordéon et textes à fleur de peau, Jamait a souvent été cantonné au rôle de « casquetté de la chanson française ». La solitude, les bars, la culture ouvrière, les soirs de cuite, l'amour, la séparation, la mélancolie sont en effet des thèmes récurrents de cet artiste dont on dit qu'il « transforme les vicissitudes de la vie en hymne pour les humbles ». Mais Yves Jamait est également un acteur de la chanson française d'aujourd'hui avec derrière lui des salles comme l'Olympia, la Cigale, Le Casino de Paris toujours combles et des tournées qui l'ont emmené sur la grande scène des Francofolies de La Rochelle, aux Nuits de Champagne, au Paléo Festival Nyon ou comme invité d'honneur du festival Alors...chante! de Montauban.

Son compagnon de route artistique, Didier Grebot, après s'être occupé de la mise en scène et de la réalisation du deuxième album remplace Géraldine Bruyère en tant que manageur et l'emmène vers un troisième album Je passais par hasard fin 2008. Ce dernier, comme les deux précédents, sera certifié disque d'or. Il crée également au cours de sa tournée les Bars à Jamait, spectacle marathon où il convie ses amis chanteurs « qu'on ne voit jamais à la télé » à venir se produire avec lui dans une ambiance de franche camaraderie.

Adopté par sa région d'origine comme un emblème, il aime rappeler son amour pour sa ville natale, notamment dans la chanson Dijon qu'il a enregistrée et portée jusqu'à New York au cours d'un concert exceptionnel en 2009. Il participe aussi régulièrement à des initiatives locales pour des associations et pour la ville et a même fêté ses dix ans de carrière en Bourgogne, en novembre 2011, en proposant vingt concerts réunissant plus de dix mille personnes dans dix lieux différents de la médiathèque municipale au Zénith de Dijon, le 2 décembre, accompagné par un orchestre symphonique de 47 musiciens issus du conservatoire de la ville.

Son 4e album, produit par sa propre structure Par Hasard Productions, est sorti le 11 octobre 2011. Remarqué notamment par une réalisation beaucoup plus rock (mais toujours signée Didier Grebot), il inclut un duo avec Zaz, La radio qui chante, et débouche sur une tournée sur la saison 2012/2013 qui passe notamment par le Grand Rex le 3 avril 2012 où il remporta un grand succès.

2012-2014 : Où vont les chevaux quand ils dorment. Textes des chansons de Allain Leprest, mise en scène par Gérard Morel, textes additionnels de Claude Lemesle, piano et chant par Romain Didier, chant par Jean Guidoni et Yves Jamait, guitare par Thierry Garcia et accordéon par Philippe Mallard.

2015 : nouveau CD "Je me souviens"voir site

KARPATT

Frédéric Rollat, auteur, compositeur, interprète écrit ses premiers textes en 1983. Entre 1990 et 1994, il sera guitariste et choriste du groupe Yan et les Abeilles avant de créer le groupe Karpatt en 1994. Le groupe du début comporte Fred Rollat son frère Olivier Rollat ainsi que Julien Barthelemy.

En 2002, au moment d'enregistrer le premier album À l'ombre du ficus (Productions Spéciales), Gaetan Lerat et Hervé Jégousso rejoignent l'équipe. Leur premier opus est classé music world (présence de nombreuses percussions). Cet album était une maquette destinée à obtenir des engagements de concerts mais ce fut leur premier opus qui depuis est devenu introuvable.

En 2004, leur second album Dans l'caillou (label du caillou- Productions Spéciales) voit le jour, teinté de jazz manouche et de chanson française. Il est enregistré au studio Le pressoir à Bourré. C'est leur première expérience de studio professionnel et le travail est fastidieux, long, coûteux mais le résultat superbe. Voici peut-être leur plus bel album. Richard Lornac et Mano Solo ont participé à l'enregistrement.

En 2006, le trio enregistre Dans d'beaux draps (label du caillou- Productions Spéciales), leur troisième album. Ils retournent chez eux enregistrer cet album. Déçus du mode de travail en studio ils recherchent la liberté du travail artisanal qu'ils obtiennent en travaillant à domicile. L'album est dans la lignée du précédent avec un univers acoustique très affirmé.

En 2009, Montreuil (l'autre distribution), album plus électrique, est enregistré dans la ville du même nom. La tentation du " tout acoustique " n'est plus de mise dans cet album à fort tempérament. Karpatt y explore ses territoires intérieurs. Sur scène, l'arrivée d'un batteur, de guitares et basses électriques bouscule les habitudes et donne un relief particulier à leur répertoire.

En 2010, leur double live À droite à gauche (l'autre distribution) a été enregistré dans 8 salles de concerts de France. Enregistrés lors de la dernière tournée d'automne 2009 et mixés par Steve Forward (Ray Charles, Depeche Mode, etc.), les titres ont été revisités pour l'occasion : on retrouve dans ce double album live les incontournables "Soulève ta jupe", "La mouche" électrifiés qui côtoient "Léon" et "Les canards en plastique" ainsi que les titres du dernier album studio Montreuil.

En 2011, Sur le quai est un album studio enregistré en formule trio, travaillé, ébauché et composé en grande partie à Dieppe (sur le quai de DIEPPE). Ils collaborent avec d'autres auteurs et s'associent la plume de Jehan Jonas, Christian Olivier des Têtes Raides ainsi que de Nicolas Jules. Le titre "Palais royal" est un bel hommage à leur ami Mano Solo.

Bernard LAVILLIERS

Bernard Lavilliers (de son vrai nom Bernard Oulion) est un chanteur français, né le 7 octobre 1946 à St Etienne dans la Loire. Il grandira dans un environnement très modeste, bercé par dans la classe ouvrière. Son père, par ailleurs syndicaliste, est employé à la Manufacture d'armes de Saint-Étienne (MAS) et sa mère est assistante sociale. Son éducation jouera un grand rôle dans son approche de la musique. Il expliquera en effet que ce sont ses parents qui lui donneront la passion pour les rythmes tropicaux, le jazz porto-ricain et la musique classique. Il pourra d'ailleurs dès ses 4 ans profiter de la musique grâce au tourne-disque qu'on lui offre pour ses quatre ans. Malade pulmonaire durant son enfance, ses parents devront déménager en banlieue pour l'éloigner de la pollution de Saint-Etienne.

À 16 ans, il devient apprenti tourneur sur métaux à la MAS et se met également à la boxe(...)
la suite sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Lavilliers

A lire aussi, une bio non-autorisée mais très complète de Michel Kemper, journaliste stéphanois spécialiste de la chanson.
http://nosenchanteurs.eu/index.php/2010/11/06/les-vies-liees-de-lavilliers/

Tryo

Tryo est un groupe de chanson française à forte influence reggae.

Bien que son nom puisse prêter à confusion, Tryo est composé de quatre membres sur scène. C'est en 1995 que se forme le groupe par la rencontre de Guizmo et Manu Eveno du groupe M'Panada avec un jeune comédien et musicien : Christophe Mali. En 1996, le percussionniste Daniel Bravo se joint au groupe.

Les débuts de Tryo sont tournés vers une musique acoustique inspirée du reggae qui fera naître deux premiers albums Mamagubida en 1998 et Faut qu'ils s'activent en 2000. Avec leur troisième album Grain de sable, en 2003, ils s'ouvrent à d'autres influences. Leur album, Ce que l'on Sème, sorti en septembre 2008, affirme cette évolution en proposant une palette musicale apportant des sons venant des quatre coins du monde, que l'on retrouve par exemple dans les morceaux Mrs Roy, Tombé mal ou encore El dulce de leche et Printemps arabe .

Tryo a su se démarquer de la scène française traditionnelle par son approche engagée de la musique et le mélange vocal des trois chanteurs du groupe. De plus le groupe se distingue par ses rares apparitions dans les médias préférant le bouche à oreille pour leur promotion.
Le dernier l'album, Greenwashing, est dévoilé le 2 avril 2012. Le titre de l'album « la di la fé », ne fait pas référence à une expression créole qui signifierait raconter des ragots (littéralement : « untel a dit ci, untel a fait ça »), mais plutôt comme l'explique Christophe Mali dans une interview7, à la défunte Patricia Bonnetaud qui les a accompagnés tout au long de leur carrière via le label Yelen musiques. Ladilafé étant une contraction de « Elle l'a dit, elle l'a fait ». C'est un album beaucoup plus musical qui renvoi selon le groupe à ses sources et notamment leur premier album Mamagubida qui était musical.












Ils et Elles ne sont plus à notre programme ...














.... mais on les aime encore !!!










Sansévérino

 
Né à Paris le 9 octobre 1961 dans une famille d'origine italienne, Stéphane Sanseverino voyage beaucoup, son père entraînant son épouse et ses enfants avec lui dans ses déplacements professionnels. Allant d'un choc culturel à l'autre, le jeune homme découvre à cette occasion de nombreux styles de musique, avec un coup de cœur tout particulier pour la musique tsigane. Il fait connaissance avec le grand spectacle musical grâce à un concert d'Eddy Mitchell, qui lui fait découvrir la musique interprétée dans un contexte vraiment professionnel. Après avoir envisagé le métier de cuisinier, Stéphane décide après le service militaire d'abandonner cette voie de garage pour se lancer dans le métier du spectacle.
La suite sur :
http://www.music-story.com/sanseverino/biographie ou    http://autourdesanseverino.free.fr/

Francis LEMARQUE

Francis Lemarque, de son vrai nom Nathan Korb, est un auteur-compositeur-interprète et poète français, né à Paris le 25 novembre 1917 et mort le 20 avril 2002. Sa mère, Rose, est originaire de Lituanie, tandis que son père, Joseph, tailleur pour dames, est juif polonais. S'il est bien un chanteur français qui symbolise la ville de Paris, et à l'image de laquelle son nom est resté fortement attaché, c'est certainement Francis Lemarque. En 1940, il est mobilisé et affecté comme « lieutenant-guitariste » aux activités musico-théâtrales de l'armée. En 1940 il passe en zone libre et s'installe à Marseille. C'est là qu'il rencontre Jacques Canetti, qui deviendra par la suite son agent artistique. Au cours d'une carrière longue et discrète, couronnée par plusieurs Grand Prix du disque de l'académie Charles-Cros, il a écrit et composé près de 400 chansons, dont À Paris, devenue un standard international repris par des dizaines d'interprètes à travers le monde entier, et Quand un soldat, interprétée avec succès par Yves Montand, et dont les paroles engagées lui vaudront les foudres de la censure en 1953. (source Wikipédia)

La Rue Kétanou

La Rue Kétanou est un groupe de musique de rue, mêlant musique tzigane, folk, reggae et pop.

Il est composé de Mourad Musset, Olivier Leite, et Florent Vintrigner, tous trois issus du Théâtre du Fil à Savigny-sur-Orge (91). Ils débutent dans les rues de La Rochelle et de l'île de Ré. C'était un spectacle de rue, mêlant chanson et théâtre, avec une devise « C'est pas nous qui sommes à la rue, c'est la Rue Kétanou ! ».
Après avoir écumé les rues, les squats puis les bars et les petites salles, ils rencontrent Arnaud Viala et Bibou, membres de Tryo, qui leur proposent de produire l'enregistrement d'un disque, mais aussi d'assurer la première partie de Tryo à l'Olympia et pendant leur tournée.

Le premier album, En attendant les caravanes, sort en janvier 2000. Puis s'ensuivent des concerts et festivals, ainsi qu'un deuxième album Y'a des cigales dans la fourmilière en 2002. En 2004, La Rue Kétanou sort un album en public, Ouvert à double tour. Après cette sortie et la rumeur d'une éventuelle séparation, le groupe de rue décide de faire une pause ; Florent l'accordéoniste monte son propre projet – le groupe T'inquiète Lazare – accompagné d'un guitariste et d'un contrebassiste, tandis que Mourad Musset et Olivier Leite mettent en place un collectif de musiciens entre amis : Mon côté punk
(Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.)



Danielle MESSIA

Danielle Messia est née le 27 octobre 1956 à Jaffa, Israël. Elle décède le 13 juin 1985.
Auteur-compositeur-interprète à la sensibilité exacerbée, elle a disparu à 29 ans des suites d'une leucémie. Elle marqua les années 1980 avec des chansons-témoin (Grand-mère ghetto), des chansons prémonitoires (Le Paradis des musiciens), des tableaux intimes (De la main gauche)…
Elle fait une rencontre déterminante, celle de Eddy Schaff, par l'intermédiaire de Gérard Pierron. Eddy lui fait travailler sa voix en vue d'un enregistrement. Elle affirmera plus tard « Il m'a appris à chanter, m'a véritablement mis le pied à l'étrier, il m'a donné confiance ».
En 84, elle quitte Barclay et signe chez Wea son troisième album Carnaval daté de 1985. Elle participe au Printemps de Bourges et au festival Équinoxe en Bretagne. En 1985, elle tombe malade, un cancer qu'elle soigne depuis 1983 s'aggrave. Elle est invitée à l'émission Champs-Élysées de Michel Drucker le 22 juin. Elle prépare l'émission depuis sa chambre d'hôpital, voulant tenir ses engagements à tout prix. Mais, le 13 juin, Danielle est vaincue par la maladie et décède. Un an plus tard, des amis de Danielle, Gérard Classe et Georges Narwrock décident de sortir un album souvenir Les Mots avec des chansons tirées de l'album de 79 jamais diffusé et de maquettes de studio. Cet album a reçu le grand prix de l'Académie Charles Cros « in Memoriam ». (source Wikipédia)

Magyd CHERFI et Les Grandes Bouches

Magyd Cherfi, né à Toulouse le 4 novembre 1962, est un chanteur et écrivain français d'origine algérienne, membre du groupe Zebda.
Il passe son enfance à Toulouse. Dès le lycée, il écrit des scénarios de films amateurs, mais après un échec au concours d'entrée de l'IDHEC (Institut des Hautes Études en Cinéma), il commence à chanter avec des amis en 1985, et constitueront plus tard le groupe Zebda. Il est l'auteur de tous les textes du groupe.

Les Grandes Bouches
Issus des collectifs toulousains Motivés et 100 % Collègues, Les grandes bouches ne sont que trois, mais sonnent comme vingt… comme qui dirait « le plus petit big band du monde  » !
Naviguant entre improvisation et travail millimétré, ces funambules de la corde vocale enchaînent jongleries et acrobaties sans jamais mettre en péril l'harmonie de leur prestation. Ça jazze, ça swingue, ça groove, ça nous entraîne un peu partout, la musique des grandes bouches est un méli-mélo stimulant où la vitalité surgit de nulle part.
«  Fils spirituel de Bobby Lapointe, des Double Six et de Claude Nougaro (dont ils reprennent «  l'Amour Sorcier  »), le plaisir des harmonies vocales leur trace la «  voie  ». Les mains frappent, les doigts claquent  ! Lorsque Philippe improvise un scat des plus endiablés, Anne-Laure et Rémi lui répondent par des riffs d'un incroyable dynamisme…


Madgyd Cherfi, Mouss et Hakim de Zebda et les 3 membres des Grandes Bouches ont participé au CD « MotivéS ».

Jacques HIGELIN

Jacques Higelin est un auteur-compositeur-interprète et comédien français, né le 18 octobre 1940 à Brou-sur-Chantereine, en Seine-et-Marne, de père alsacien et de mère belge.

Il est le père du chanteur Arthur H, du comédien Ken Higelin et de la chanteuse Izïa. C'est un proche de Brigitte Fontaine, avec qui il collabore souvent depuis le milieu des années 1960. (...)

Dans les années 1960, il tourne dans plusieurs films (dont Bébert et l'Omnibus d'Yves Robert, 1963) ou dans des épisodes télévisés. Lorsqu'il rencontre Pierre Barouh, le créateur du label Saravah, c'est un nouveau tremplin artistique en même temps qu'un net élargissement de son horizon.(...)

Higelin se tourne résolument vers le rock avec l'album BBH 75 puis Irradié, auquel participe Louis Bertignac, futur guitariste de Téléphone. Avec l'album Alertez les bébés ! où alternent compositions rock et chansons, il reçoit le prix de l'Académie Charles Cros. (...)
Higelin est présent lors du premier Printemps de Bourges, en 1977, en compagnie de Charles Trenet ; auquel, il consacre un spectacle en 2004-2005 : Higelin enchante Trenet, (tour de chant avec lequel il tourne un an et qu'il achève au Trianon, en mars 2005 - un DVD resté inédit à ce jour, fut réalisé).

la biographie complète sur  http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Higelin

Alain SOUCHON

Alain Souchon, à l'allure de poète échevelé, occupe une place à part dans l'univers de la chanson française. Il manie volontiers un humour léger, mais non dénué d'acidité (« une église, c'est beau, parce que c'est inutile »).
Les textes d'Alain Souchon parlent de nostalgie, de la pression du paraître, du modernisme et de la difficulté d'exister, en tant qu'individu respecté, ou simplement en paix. Ses chansons plus légères évoquent souvent la faiblesse des hommes face à la séduction féminine. Il a participé activement aux Restos du cœur et à Sol en si, notamment.
Alain Souchon a été un acteur remarqué dans plusieurs films, Je vous aime, L'Été meurtrier... Paradoxalement, il se considère lui-même comme « pas fait pour ça ».

Bernard DIMEY

Bernard Dimey, né Bernard Georges Lucide Dimey le 16 juillet 1931 à Nogent-en-Bassigny (Haute-Marne) et mort le 1er juillet 1981 à Paris, est un poète, auteur de chansons et dialoguiste français.
Il s'installe à Paris à 25 ans sur la Butte Montmartre. Il ne la quittera plus. Il y fréquente les bistrots : il y en avait encore là-bas, pas trop envahis par les touristes. Il y rencontre « les poivrots, les putes, les truands, les artistes ». Et il commence à écrire ses poèmes, les déclamant dans ses repaires.

Il propose ses chansons à droite et à gauche. Ses clients seront Yves Montand, Charles Aznavour, Serge Reggiani, Henri Salvador, Patachou, Juliette Gréco, Les Frères Jacques, Mouloudji (avec lui sur la photo)  Jean-Claude Pascal... Ses poèmes ont été repris par divers artistes comme Charles Aznavour, Jehan et sa fille Dominique Dimey. Il a également écrit des scénarios et dialogues pour le cinéma.

Bernard Dimey était un « être démesuré » qui se demandait pourquoi il vivait souvent avec les « nains ».

la suite sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Dimey

Les FRERES JACQUES

Les Frères Jacques est un quatuor vocal français, actif de 1946 à 1982, composé d'André Bellec, Georges Bellec, François Soubeyran et Paul Tourenne.

Le groupe a atteint un sommet dans l'art de combiner le chant et le mime et a notamment interprété des chansons de Prévert et Kosma, de Serge Gainsbourg (Le Poinçonneur des Lilas) ou de Stéphane Golmann (La Marie-Joseph).

Vidéos INA

Emily LOISEAU

Emily Loizeau est une auteur-compositrice-interprète franco-britannique, née le 7 février 1975 à Neuilly-sur-Seine. Elle a commencé ses études de piano à l'âge de cinq ans. Après avoir étudié la musique classique durant des années, elle fait trois ans de théâtre.

Fin 2001, elle décide de se consacrer à la chanson. Cette même année, Emily écrit sa première chanson officielle Balthazar (puisqu'elle avait écrit une chanson pour la naissance de son neveu), qui traite clairement d'une rupture qu'elle avait vécue peu de temps avant3. En avril 2004, elle signe un contrat d'édition avec Nicolas Galibert et Sony Music Publishing et commence à se faire remarquer en jouant en première partie de Tryo, Andrew Bird ou encore Patricia Kaas.

la suite sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Emily_Loizeau

OLDELAF et Monsieur D

Oldelaf et Monsieur D est un groupe de chanson française humoristique actif créé en 2000 et dissous pour son dixième anniversaire avec un concert d'adieu à l'Olympia, le 30 janvier 2010.

Il décrit ses œuvres comme de la chanson « qui fait rire, taper du pied, des mains voire dans les coudes du voisin pour les moins habiles ». Le groupe soigne le travail scénique et la qualité des costumes. On retrouve, dans leurs chansons, un côté enfantin dans certaines mélodies, de la poésie parfois et des paroles travaillées.
Partager sur Facebook
Partager sur Messenger Partager sur Google Buzz


Copyright © 2018. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à gilles.liobard(at)orange.fr